6 mois au Japon, bilan de mi PVT au Japon.

6 mois au Japon, bilan de mi PVT au Japon.

septembre 9, 2019 1 Par Mcflyvoyage

3 mois après le premier bilan, nous sommes arrivés à la moitié de notre PVT au Japon, et il s’en est passé des choses! Déménagement, voyages, sport, travail et quelques interrogations … C’est parti!

Nouvelle ville, nouveau départ: Osaka!

Premier bilan de notre PVT après 3 mois à Okinawa

Comme je l’annonçais à la fin de l’article parlant de notre passage sur Okinawa, nous sommes maintenant à Osaka. Et cela depuis maintenant plus de 3 mois. Naha était pour nous un moyen de faire une coupure avec notre vie parisienne et de mieux préparer notre PVT au Japon, qui c’est décidé un peu au dernier moment.

La première chose à régler était de trouver un appartement. Notre futur bailleur nous ayant lâché au dernier moment, nous avons du faire dans l’urgence et au final nous avons trouvé quelque chose de sûrement mieux, situé au cœur de la ville à 2 minutes de Dotonbori et à un prix raisonnable. Je vous mets l’article ou j’en parle juste en dessous!

Ou dormir à Osaka sur du long terme?

Bref, ce problème étant vite réglé, nous pouvons nous concentrer sur ce qui vient directement derrière et qui nous a manqué à Okinawa … TROUVER DU TRAVAIL!

Travailler à Osaka

Pour ma part , je savais déjà comment travailler rapidement et efficacement et même pas 24 heures après être arrivé à Osaka je pourrais déjà commencer. Et honnêtement aujourd’hui avec du recul, ce travail est pour moi le meilleur choix pour un PVT au Japon.

Je vous ici explique comment trouver un emploi facilement au Japon!

Je m’achète donc un vélo pour environ 7000 yens, pour travailler et me déplacer. Sachez que le vélo est très utilisé à Osaka et que souvent c’est la jungle et qu’il ne faut pas avoir peur de s’imposer.

Concernant ma femme, elle s’oriente vers les offres de profs d’anglais et trouve rapidement un poste.

De manière générale, il est plus simple de trouver un emploi sans savoir parler japonais, à Osaka qu’à Naha. Logique. La ville est plus internationale et il y a beaucoup plus d’étrangers. Beaucoup d’offres dans la restauration et l’éducation sont à pourvoir.

Dernier point sur le travail au Japon, il n’est pas rare que vous pensiez avoir un poste et que du jour au lendemain vous n’ayez plus de nouvelles de l’employeur. Malheureusement c’est arrivé plusieurs fois et pas seulement à nous. Donc si ca vous arrive ne le prenez pas personnellement et continuez vos recherches, apparemment c’est plutôt fréquent!

Le quotidien à Osaka.

Dans les premiers temps, notre routine tourne autour du travail, nous n’avons pas bossé pendant 3 mois, nous devions donc nous renflouer un peu. Sans pour autant tomber dans l’excès. On se rappelle vite que nous sommes ici avant tout pour découvrir, nous parsemons donc nos semaines de visites et de promenades dans Osaka, ce qui nous permet de rencontrer des gens, locaux comme touristes ou Français en PVT comme nous.

pvt Japon
Shin Sekai, Osaka

A coté de ça je reprends sérieusement le sport, et purée qu’est ce que ca coûte cher le sport au Japon. Vraiment, le prix d’une licence pour un an en France c’est l’équivalent d’un mois ici. Il faut vraiment être motivé lorsque l’on s’inscrit!

L’été est aussi la saison des “matsuri” (festival) au Japon, c’est l’occasion pour nous d’en profiter et d’assister à ces célebrations uniques et aux feux d’artifices.

PVT Japon
Le Tenjin Matsuri, un des plus importants du Japon

Et les voyages dans tout ca?

Coté voyage, on a privilégié la découverte du Japon avec une longue escapade de 2 semaines d’Osaka jusqu’au Mont Fuji et un petit week-end a Kyoto. Outre l’aspect financier, rester au Japon était aussi un choix, car le PVT c’est aussi fait pour ça, on va donc essayer de plus voyager en interne d’ici la fin de notre visa!

Pour rentrer un peu plus dans les détails (ce qui vous intéresse je pense). Ces 2 semaines de voyage nous ont couté environ 300 euros par personne comprenant, hébergement, nourriture, transports et loisirs. Donc oui, avec quelques sacrifices, le Japon ne coûte vraiment pas si cher que ca.

Récit d’une escapade autour du mont Fuji

Et pour la suite, un gros voyage à l’étranger se prépare … !

Suivre ce voyage via Instagram

La suite de notre PVT au Japon?

Arrivés à la moitié on commence à se poser des questions. Quel sera notre prochaine ville? Que faire à notre retour en France? Rentrer directement à la fin du visa? Continuer à voyager au Japon ou ailleurs? Comment financer ces probables futurs voyages?

Commandez votre box de produits japonais ici!

Il nous reste encore du temps pour trouver les réponses et surtout continuer à se créer des souvenirs qui resteront gravés dans nos mémoires toute notre vie!

PVT Japon
Osaka c’est betonné!