Top & Flop Spécial Thaïlande 

Top & Flop Spécial Thaïlande 

avril 3, 2019 1 Par Mcflyvoyage

Un petit article consacré à la Thaïlande, pays que j’ai pu visiter plusieurs fois, du nord au sud, sur des courtes et longues durées et surtout dans des endroits extrêmement touristiques et d’autres désertés.  

Voici donc 3 points positifs et 3 points négatifs, à prendre au second degré, du royaume de Siam !  


LES FLOPS

1/ Le tourisme de masse

Difficile de parler de Thaïlande sans parler de tourisme. Depuis le début des années 2000 le tourisme y a littéralement explosé. Et la ville qui vient en tête directement, c’est Phuket. Je pense que si on additionne les français, les russes et les chinois présent là-bas, ils sont probablement plus nombreux que les thaïs. Jusqu’à peu, je détestais cette ile et ce particulièrement à cause de Patong. Quelle horreur, du « m’as-tu vu » dans toutes les rues, des prix exorbitants, la prostitution normalisée et du béton à perte de vue. Surtout que je ne comprends vraiment pas l’intérêt ou le plaisir de faire 12 heures d’avion pour aller dans un quartier composé de touristes du même pays que vous, aller sur les mêmes plages à Surin et Karon et faire les mêmes excursions à James Bond Island et PhiPhi.  
Si quelqu’un à la réponse, je l’attends en commentaire.  
De plus on assiste à des dérives inacceptables de Chang Mai à Phuket comme le sort réservé aux animaux à cause d’humains sans cerveau. Si encore un débile fais le kéké en scooter et se blesse en tombant, c’est son problème, mais aller prendre des photos avec des tigres drogués et des éléphants battus c’est intolérable.  
Mais les touristes n’en sont pas seuls responsables. Si ça existe, c’est que quelqu’un le propose. Les thaïlandais eux-mêmes.  

Autre point, Bangkok est devenu le point de chute de tous les backpackers perdus d’Asie du sud-est. En se promenant dans Bangkok et particulièrement à Khao San Road vous les croiserez surement. En situation illégale d’”overstay”, les cheveux gras et des pantalons larges. Ils sont cools mais font un peu tache.

2/ Les thaïlandais

Si vous vous contentez de brèves recherches sur la Thaïlande vous tomberez forcement de cette phrase « c’est le pays du sourire ». Ce qui n’est pas faux en soi mais parfois sous certaines conditions.  
Parlons sans langue de bois. De manière générale, dans les grandes villes, les thaïlandais aiment l’argent. Comme tout le monde vous me direz sauf que là, vous êtes véritablement vus comme une vache à lait, à croire que votre passeport vous procure un salaire conséquent. Oui quand on convertit en euros les prix, ça peut paraître dérisoire, sauf que si vous restez plusieurs semaines, la note risque vite de monter. Et c’est parfois fatiguant de savoir qu’on essaye constamment de vous surtaxer parce que vous êtes un étranger. Et la police ne fait pas exception. Roulez sans casque à Patong et c’est l’amende assurée (mais amende négociable) tandis que passe tranquillement une famille de thaïs sur le même scooter.  

3/ L’ouverture d’esprit

Mais que fait cette caractéristique dans les points négatifs ? Disons que l’ouverture d’esprit c’est bien, mais comme dans tout, quand c’est trop c’est n’importe quoi. La Thaïlande le démontre parfaitement. Certes personne n’y juge la prostitution, elle n’y est pas illégale d’ailleurs, mais du coup on a le droit à des dérives comme le tourisme sexuel visant des enfants (dont certaines personnalités politiques françaises ne se cachent pas d’y avoir gouté) et aussi l’extravagance des ladyboy. C’est un problème en soi car par cette ouverture d’esprit certains vont prostituer leur fille, leur sœur voire leurs jeunes enfants car cela rapporte beaucoup plus que le bas salaire moyen thaïlandais, et notamment grâce aux touristes.  


LES TOPS

1/ Le tourisme de masse

Merci. Merci à tous ceux qui se sont reconnus dans le premier point de l’article. Merci d’aller tous au même endroit sans chercher à aller voir ailleurs, parce que tout le monde le fait donc vous vous sentez de devoir le faire aussi. Grace à vous, tout est concentré au même endroit et ça laisse des endroits sublimes et désertés à ceux qui veulent sortir de ça. Continuons à les laisser croire que la Thaïlande se résume à Bangkok, Phuket au sud et Chiang Mai au nord.  



2/ Les thaïlandais

Je sais j’ai été cru et un brin provocateur quand j’ai parlé des thaïlandais dans la première partie, je me le suis permis parce que je savais que j’allais nuancer mes propos. J’y ai rencontré plus de gens bien que de cons, mais je devais aussi en parler. Les thaïlandais sont un peuple accueillant et il est vrai, souriant. Il m’est arrivé d’y faire du stop, de me faire inviter à manger, et m’y faire des amis. Mais pour cela faut avouer que j’ai dû m’éloigner des zones touristiques.

3/ L’ouverture d’esprit

Qu’il est bon de vivre sa vie au quotidien sans regard vous jugeant. Peu importe ta religion (les bouddhistes et musulmans vivent très bien ensemble et se respectent), ton sexe (même si tu l’as changé en cours de route) ou quoi que ce soit, si on vient te faire une réflexion c’est que tu gènes le passage ou que la curiosité a pris le dessus et que du coup la personne s’intéresse à ta différence.  



Voilà pour ce “top&flop” consacré à la Thaïlande, pays, vous l’aurez compris, qui ne me laisse pas indifférent et duquel j’aime parler librement. N’y voyez rien de méchant envers le pays, ses habitants ou vous-même si vous vous êtes reconnus dans certains points. Il était juste important de parler de certaines choses qui semblent illogiques.