Que faire à Gifu ?

Que faire à Gifu ?

août 4, 2019 0 Par Mcflyvoyage

Capitale de la prefecture éponyme, Gifu est une ville de taille moyenne peu connue des touristes étrangers. Située au centre du Japon elle fut renommée Gifu par Oda Nobunaga, une personne historique très importante au Japon, étant donné qu’il fut le premier réunificateur du pays. Autre les lieux consacrés à ce personnage, la ville de Gifu reste pleine de surprises et de lieux intéressants à visiter. En ville étape sur votre parcours ou city break pour des gens basés à Osaka ou Kyoto, voici que faire à Gifu.

Que faire à Gifu ?

Comme énoncé en introduction, la ville n’est pas très grande. La ville respire, il n’y a pas de grands bâtiments oppressants, ce qui permet de facilement avoir une vue dégagée pour profiter du coucher de soleil par exemple. Deux nuits sur place suffiront largement pour visiter les lieux d’intérêts. L’essentiel de ces lieux ce situe au nord de Gifu.

Pour faciliter les choses, nous diviserons les activités en 3 categories.

La montagne de Gifu: Le mont Kinka

Vous ne pourrez pas la rater (logique pour une montagne). Culminant à 329 mètres, elle est recouverte d’une dense végétation.

• Le téléphérique sur le mont Kinka

Vous pouvez rejoindre le sommet de la montagne à pied évidemment, mais si vous êtes pressés par le temps ou que les conditions météo ne sont pas top, ce téléphérique reste une bonne option. La montée ne prend que 5 minutes mais est agréable et permet d’avoir une vue sur toute la ville. Je vous conseillerais de faire la descente à pied, une petite randonnée agréable de 30 minutes avec plusieurs chemins possibles.

Prix et accès: 620 yens l’aller simple et 1080 yens l’aller retour. Pour y accéder depuis la gare JR, prenez le bus N32; N80, N86 … Et arrêtez vous à Gifu Koen (Parc de Gifu). Prenez ensuite le téléphérique ou vos pieds pour atteindre le sommet.

• Le chateau de Gifu

Situé au sommet du mont Kinka (d’où l’utilité du téléphérique), il avait une position stratégique sur la ville au moment des batailles. Contrairement à d’autres chateaux japonais, il est assez petit. Ah oui, petit detail, c’est une totale réplique de l’original… Autant vous dire que ca ne m’a pas trop donné envie de le visiter.

Prix et accès: L’entrée coute 200 yens pour les adultes et 100 yens pour les enfants. Pour y accéder depuis la gare JR, prenez le bus N32; N80, N86 … Et arrêtez vous à Gifu Koen (Parc de Gifu). Prenez ensuite le téléphérique ou vos pieds pour atteindre le sommet.

Il reste néanmoins joli

Les temples

• Le grand Bouddha de Gifu, Shoho Ji

Ce Bouddha est l’un des 3 plus grands du Japon, il aura fallu 38 ans pour le bâtir totalement. D’une hauteur de quasiment 14 mètres, il se trouve dans une petite pagode d’influence chinoise.

Prix et accès: L’entrée coute 200 yens, cependant, nous étions arrivez après la fermeture à 17h et le temple était ouvert, ce qui nous a permis de jeter un coup d’oeil sans pour autant y rentrer, par respect. Le temple se situe au pied du mont Kinka, pour vous y rendre faite comme plus haut/

Le grand Bouddha de Gifu

• Inaba-Ji

Ce temple fut mon coup de cœur de Gifu! Eloigné des grands axes et au pied de la montagne, visitez le plutôt en fin de journée, il est desert et l’ambiance du coucher de soleil est géniale. Une petite cascade, des torii (ces portes rouges japonaises), de la vegetation et un belle architecture, ce temple a tout pour plaire!

Prix et accès: Ce temple est gratuit, vous verrez d’ailleurs des japonais venant prier. Il se trouve à un peu plus de 2 kilomètres de la gare, vous pouvez vous y rendre à pied.

• Jodo Ji et Jozai Ji

Je n’ai pas pu visiter ces 2 temples mais leur noms reviennent souvent sur internet, donc voila pourquoi ne pas les visiter?

La rivière Nagara

• Le quartier de Kawaramachi

Quartier servant de base arrière pour la pêche aux cormorans, c’est un heritage culturel ou la balade est très agréable. Des bâtiments aux styles traditionnels japonais et des échoppes d’éventails, des petits restaurants… Tout est bien mignon.

• La pêche aux cormorans

La pêche aux cormorans est une technique de pêche héritée des anciens et dont la ville de Gifu est assez fière. Si j’ai bien compris, les oiseaux attachés à l’avant du bateau attrapent les poissons. Pratiqué à la nuit tombée, les bateaux sont éclairés par une lanterne à l’avant. Alors en pratique, il ne reste plus que 6 ou 7 familles perpétuant la tradition (donc 6 ou 7 bateaux) et l’attente sur le pont est vraiment longue, pour qu’au final il n’y passe pas. Si vous êtes la à ce moment la, pourquoi pas, si non, ne faites pas un détour pour cela.

La rivière Nagara

Pour allez plus loin: la préfecture de Gifu

La ville de Gifu est vraiment la porte d’entrée d’une prefecture riche en endroits à visiter. Shirakawa go, Takayama … Malheureusement ce n’étais pas sur notre programme pour cette fois mais d’autres l’ont déjà visité et fait de comptes rendus complet comme Guigui d’Ichiban Japan, je vous met le lien de son article juste en dessous

L’article complet d’Ichiban Japan sur la préfecture de Gifu

La ville de Gifu est une belle étape dans un voyage au centre du Japon, qui vous permettra de vous retrouver dans de beaux endroits sans touristes et de vous imprégner d’un Japon plus authentique. A ne surtout pas négliger comme la randonnée de Nakasendo!

La randonnée sur une des 5 routes historiques du Japon

Beau sunset pour finir la journée et cet article …