Koyasan: Conseils et itinéraires.

Koyasan: Conseils et itinéraires.

janvier 18, 2020 0 Par Mcflyvoyage

Situé dans la campagne de la préfecture de Wayakama, Koyasan est un lieu unique au Japon. Historique et mystique, c’est un lieu à visiter si vous passez dans le coin et que vous voulez ajouter une touche d’originalité à votre voyage au Japon. Vous trouverez dans cet article tous les éléments permettant de bien y préparer votre passage.

KoyaSan: Lieu important du bouddhisme au Japon

KoyaSan ou le mont Koya est le lieu de développement d’une branche importante du bouddhisme au Japon. Fondé par Kobo Daishi sous l’ère Heian (794-1185), le bouddhisme Shingon est assez semblable au bouddhisme classique. Il se veut cependant, plus spirituel.

Pour plus de détails sur le bouddhisme Shingon

Pour la petite histoire, Kobo Daishi après 2 ans d’études en Chine, au moment de rentrer au Japon, lança son harpon dans l’espoir que celui ci lui indique l’endroit ou fonder son école au Japon. Et celui ci aurait traverser la mer et atterri à Koyasan.

Itinéraire idéal pour KoyaSan

Je conseille de rester au moins une nuit sur place. L’aller retour dans la journée ne vous permettra pas de profiter pleinement de l’endroit meme si vous arrivez tot. Beaucoup de temples proposent de passer la nuit en immersion et ainsi vivre avec les moines le temps de votre passage. Cela coute assez cher et meme si apparemment ça vaut le coup, on à privilégié la guesthouse classique.

La ville est assez petite et les temples sont situé en longueur, ce qui facilite la visite.

Daimon Gate

Historiquement (et géographiquement, ca tombe bien) le premier temple important se situe à l’extrémité ouest de la ville. Il s’agit de Daimon Gate. Datant de 1705, il permet de se mettre immédiatement dans l’ambiance de la ville. D’un coté une vallée immense couvrant l’ancien chemin de pèlerinage, et de l’autre ce grand édifice vermillon orné de 2 statues aux allures de démons sensés protéger la ville.

Koyasan

Kongobuji

Le prochain temple est le principal de Koyasan, Kongobuji. Ce temple était ici avant l’arrivé du bouddhisme Shingon de Kobo Dashi. Il est aujourd’hui une attraction majeure de Koyasan et le temple principal. La visite se fait avec des chaussons fournis à l’intérieur de temple. L’attrait principal du temple est les différentes pièces ou se déroulaient des ceremonies religieuses. Ces pièces on leurs portes coulissantes ornées de superbes peintures avec chacune leur histoire. Ce temple possède également un jardin zen que vous pourrez admirer depuis l’intérieur.

L’entré du temple coute 500 yens.

Kongo Sanmai-in

Kongo Sanmai-in est un temple voulu par Hojo Masako au début du 13ème siecle. Il garde toujours 2 bâtiments d’epoque, ce qui est assez exceptionel au vu du nombre d’incendies qui ont ravagés le mont Koya.

Hojo Masako a fait construire une chapelle en souvenir de son mari, le shogun Minamoto No Yoritomo en 1211 puis la transforma en 1219 pour créer le temple Kongo san mai après l’assassinat de son fils Sanetomo pour honorer les deux hommes de sa vie.

Cimetière Okuno-in

Le cimetière Okuno-in est le plus grand cimetière du Japon, et surement un des endroits les plus mystique du pays. Okuno-in compte plus de 200 000 tombes, la plupart recouvertes de mousse et surplombés par des arbres centenaires. Et c’est tous ces éléments qui en font un endroit ou règne cette atmosphere unique. Une partie du cimetière attira probablement votre attention. En effet, certaines marques possèdent une stèle au nom de leur entreprise à la mémoire de leurs salariés décédés, et cela permet aux visiteurs de rendre hommage à leurs défunts collègues.

Okuno-in temple

Ce temple se trouve au bout du cimetière éponyme. Logique quand on sait que c’est le mausolée de Kobo Dashi, dont on a parlé un peu plus haut. Ici, et comme dans le cimetière d’ailleurs, le respect est de rigueur. Pas de conversations inutiles voire pas du tout, des photos, oui mais sans flash et raisonnablement. C’est un endroit qui se veut avant tout spirituel, tout ceci est donc futile.

Tous les matins à 6 heures, des prières ont lieu. Un moment privilège auquel vous pouvez assisté et ainsi profiter du cimetière vide et assez sombre. Pour l’avoir fait, je recommande.

Voila pour les principaux points d’intérêts de Koyasan, meme si les bus se déplacent en ville, tout peut se faire à pied et c’est meme assez agréable. Info pratique, il n’y qu’un Family Mart en ville, alors si vous dormez sur place ou que vous avez un petit creux, ne le ratez pas!

Se rendre à KoyaSan depuis Osaka

KoyaSan est un endroit assez accessible à rejoindre depuis Osaka. En effet popularisé par les guides touristiques et agences, plusieurs options s’offrent à vous.

A partir de la gare de Namba il vous faudra prendre la ligne Nankai-Koya en direction de Gokurakubashi Station (ce trajet dure 1h40) puis prendre le funiculaire Nankai Koyasan Cable pendant 5 min. Une fois à la gare de Koyasan, vous devrez prendre un bus qui vous emmènera au centre ville

Le trajet aller total coute environ 1500 Yens (sans compter les trajets en bus).

Cependant, il existe un pass valable 2 jours, sur toutes les lignes Nankai pour 2000 Yens. Une bonne solution pour ceux souhaitant y passer la journée, vous pourrez alors visiter un autre lieu avec ce pass comme la ville de Sakai, au sud d’Osaka. Toutes les informations ci dessous.

Toutes les informations concernant le Nankai Pass

Il y aussi le ”Koyasan World Heritage Ticket” qui coute 2900 Yens et qui couvrira vos trajets aller retour et des reductions pour les entrées aux temples et/ou autres activités.