Les Ourang Utan de Sepilok: Bonne ou mauvaise idée?

Les Ourang Utan de Sepilok: Bonne ou mauvaise idée?

novembre 7, 2019 1 Par Mcflyvoyage

Situé dans la région de Sabah à Bornéo, en Malaisie, Sepilok possède un des centres de réhabilitation pour Orang Utan des plus connus du pays. En effet, il à été ouvert en 1964 pour faire face à leur disparition grandissante (et non sans raison comme nous allons le voir). Cependant j’ai toujours peur que ce genre d’endroit ne soit en vérité que des zoos déguisés comme on peut le voir en Thaïlande avec les éléphants. Ayant vu pas mal de retours positifs sur internet, j’ai décidé d’y aller et de m’y faire mon propre avis que voici!

Contexte global de la région de Bornéo

L’ile de Bornéo est une des régions du monde les plus touchées par la deforestation. Ici on deforeste pour replanter derriere des palmiers dont on exploitera de l’huile de palme. Huile de palme qui servira dans l’alimentation (le Nutella étant le plus connu) mais aussi pour les bio-carburants… Aucune logique.

La faune et la flore de Bornéo est une des plus diversifiées du monde. Un réel temple pour la biodiversité. Les Orang Utan ne sont pas les seuls touchés par ce phénomène. Les elephants pygmés, certaines espèces de félins, d’autres types de singes et évidemment toute cette flore. Le problème n’est pas seulement la deforestation, mais aussi le braconnage. Cela fait partie des vieilles habitudes de groupes locaux, et les vieilles habitudes sont les plus difficiles à changer…

Bien que la deforestation ce soit beaucoup accélérée ces 30 dernières années (mondialisation oblige), les consciences commencent depuis le debut des années 2000 à se réveiller. Apparemment il est officiellement interdit de planter de nouveaux palmiers à huile dans la région de Sabah (nord du Bornéo malaisien). “Apparemment” oui, car on a vu à plusieurs reprises de tout petits palmiers qui à mon avis venaient d’être plantés. De plus, plusieurs centres de réhabilitions comme celui de Sepilok existent, et pas seulement pour les Orang Utan.

A notre echelle, il suffirait d’arrêter de consommer des produits avec de l’huile de palme comme le Nutella (meme si c’est dur je sais). Mais si on considère qu’un plaisir gustatif non vital est plus important que l’avenir de notre planète (donc notre avenir), alors on ne mérite clairement pas d’y vivre.

sepilok

Le centre pour Orang Utan de Sepilok

En prenant en compte le contexte de la région, ce centre apporte une réponse à un vrai problème.

Le centre de Sepilok est grand de plus de 4000 hectares, de foret vierge et préservée. Seulement une petite partie est accessible au public. Partie divisée en 2. D’un coté la plateforme ou les singes sont nourris et de l’autre, une crèche pour les plus petits.

La distribution de nourriture à lieu 2 fois par jour. Une fois à 10h et une autre à 15h. C’est la meilleure occasion de voir les fameux orang utan donc évidemment, vous ne serez pas seuls. Cependant il n’est pas non plus garantie que ces singes oranges se montrent. En effet, ils viennent seulement lorsque la saison n’est pas bonne et qu’ils ont du mal à trouver eux memes leur nourriture, cela n’est qu’un plan B pour eux.

Sepilok
Les travailleurs de Sepilok: Toujours gantés…

La nurserie est l’endroit ou les petits orphelins sont protégés et élevés pour se débrouiller seul plus tard. Cette espèce de singe reste longtemps sous la protection de sa mère, cette étape (meme si c’est avec des humains) est donc indispensable pour son futur. La aussi il y a 2 sessions de distributions de fruits.

Entre ces 2 points, flânez tranquillement dans la jungle de Sepilok et levez la tête. Vous pourrez peut-être en apercevoir un sans les visiteurs qui vont avec!

Accès et prix pour le centre de réhabilitation de Sepilok

Depuis Sandakan il est très simple de se rendre à Sepilok. Prenez le bus 14 (qui est un minibus d’ailleurs), pour 5RM, depuis la gare des bus. De la, comptez environ 40 minutes.

L’entrée coute 30 RM (7 euros) pour les adultes et 15 RM pour les enfants. Le ticket est valable toute la journée, vous pourrez donc ressortir pendant la période creuse.

Comptez également 10 RM pour tout appareil photo (les smartphones ne sont pas considérés comme des appareils photos)

Mes impressions sur Sepilok

Globalement j’ai assez aimé le centre de rehabilitation des Orang Utan de Sepilok. La priorité est vraiment le respect des animaux, ils ne sont pas exploités à des fins économiques et tout est fait pour que leur équilibre naturel ne soit pas perturbé. Le personnel est aussi à l’écoute, si vous croisez des rangers, n’hésitez pas à leur poser des questions, ils sont les mieux placés pour vous y répondre.

De plus il assez simple d’éviter la foule de visiteurs qui se concentre à 2 endroits precis et à des heures précises. Alors perdez vous et vous aurez peut-être la chance, comme nous, de tomber nez à nez avec des Orang Utan dans leur milieu naturel et vivre un moment unique!