Corée du sud partie 2, Busan: la ville aux 2 visages

Corée du sud partie 2, Busan: la ville aux 2 visages

mars 16, 2019 0 Par Mcflyvoyage

Après avoir découvert Séoul pendant quelques jours, il est temps pour nous de partir pour une autre ville : Busan. Au sud-est de la Corée nous y allons car cette dernière est proche du Japon. Des bateaux font quotidiennement l’aller retour entre Busan et Fukuoka (au Japon). Ça tombe bien, c’est là où nous voulions aller. Cependant tout ne se passera pas comme prévu…

Nous arrivons à Busan en train. Le réseau de train à grande vitesse à l’air d’être assez développé. On rejoint Busan en environ 2h30 pour une quarantaine d’euros (à titre de comparaison vous ne trouverez jamais un Paris-Lyon à ce prix-là si vous réservez la veille).
Nous arrivons donc à Busan pour seulement une nuit, initialement, avant de prendre un bateau le lendemain pour le Japon. Pour Busan j’ai eu une belle opportunité et j’ai pu avoir une chambre dans un des meilleurs hôtels de la ville, le Lotte hôtel. On arrive : l’intérieur est magnifique et on fait vraiment tâche avec nos sacs à dos et nos dégaines de voyageurs. Mais bon, dans le fond, nous sommes là au même titre que ces hommes d’affaires en costume donc aucun complexe à avoir ! On nous emmène dans notre chambre, le grand luxe, la vue est INCROYABLE ! Tellement haut qu’on voit même les montagnes à la sortie de la ville.

La vue de notre chambre

Bref une fois bien installés, on fonce à Gamcheon Village. Accessible en métro, je vous conseille de prendre les petits bus qui montent. Arrivés au bout, ça ne monte pas mal et vu le prix du bus, ça serait bête de rater le coucher de soleil ! Je n’en avais jamais entendu parler et n’avait vu aucune photo avant d’y aller : c’était une idée de Madame. Et quelle idée ! C’est vraiment à couper le souffle. On se croirait transportés en Amérique du Sud, dans les favelas de Rio. C’est superbe, toutes ces maisons multicolores à flanc de montagne et avec en bonus la mer en toile de fond. N’allez pas en Corée du Sud sans y aller ! ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas été autant surpris en voyage. Surtout que vous pouvez vous promener librement dans ce quartier où l’atmosphère est vraiment agréable. (Non, l’office de tourisme local ne m’a pas donné 1 seul centime pour que je le vende comme ça, promis !)

Moi en extase by @rekyv

Après ce coucher de soleil mémorable et cette balade fort agréable, on redescend vers la plage. Gwangalli Beach plus précisément. Et la balade y est agréable. En soi la plage n’a rien d’exceptionnel mais la vue sur le pont Gwangan et toutes ces lumières valent le détour (de jour, par contre, je ne garantis rien…). Après avoir pris l’air marin et trouvé difficilement quelque chose à manger, on rentre profiter de notre chambre de roi !

Gwangan Beach

Avant d’aller profiter du petit déjeuner continental, je descends au spa/hammam. Grosse surprise en y arrivant : je pensais naïvement que c’était différent du Japon, mais non, tout le monde est tout nu (je précise que ce n’est pas mixte). Ne me sentant pas trop à l’aise (je précise également que j’avais un short de bain), après un tour au hammam je ne m’attarde pas trop dans les bains… Direction donc le petit déjeuner de prince pour prendre des forces pour une journée… Forte en rebondissements. Après le check-out c’est donc tout frais que nous allons au port prendre notre bateau pour le Japon. Je n’avais rien réservé et comptais prendre les billets une fois sur place. Sauf que non. En arrivant, le peu de guichet ouvert nous annonce que tous les bateaux de la journée sont annulés à cause des conditions météo et que pour le lendemain il ne reste qu’une seule place disponible. Honnêtement, d’habitude, je prépare souvent une roue de secours, mais là j’ai vraiment été pris au dépourvu et je déteste ça ! Heureusement, la salle d’attente du port est équipée d’un bon wifi. On se retrouve donc obligé à prendre des billets d’avion pour le lendemain pour Fukuoka. Le bateau, ça sera pour une autre fois !

Jalgachi Market

On doit aussi prendre un hôtel pour la nuit, celui de la nuit dernière étant un bon plan, il est budgétairement parlant impossible d’y retourner. Je réserve donc un hôtel à la va vite sur Booking.com (c’est l’erreur que j’ai faite ce jour la). Bref, avec toutes ces péripéties on décide de ne pas se prendre la tête avec les transports et d’aller à notre hôtel en taxi. Étant dans une rue non accessible en voiture, il nous dépose un peu plus loin. On demande notre chemin à un passant adorable qui nous y emmènera. Vu la façade et la rue miteuse on n’aurait jamais trouvé sans lui, je pense… Il me laisse son numéro en partant si jamais on a un quelconque soucis : adorable je vous dis ! L’hôtel… Avant d’en parler je tiens à préciser que c’est plus le contexte qui est anecdotique. Passer d’un 5 étoiles à ce que je vais vous décrire c’est assez original quand même. De plus, j’ai passé tellement de sale nuit dans mes précédents voyages que … Je ne vais pas trop me plaindre d’avoir un toit et un matelas. Soyons clair l’hôtel était sale ! J’ai même dû sauver Madame d’un cafard qui a croisé son regard. Et la déco… un temple thaïlandais paraît moins kitch à côté. Mais il faut voir le côté positif : le petit couple âgé de propriétaire était super agréable et au moins, ça nous permettra de visiter un peu plus une ville qu’on comptait bâcler !
Notamment la rue Nampo Dong, on la rejoint très vite après avoir posé nos sacs dans cette chambre dont on se souviendra.
Cette rue piétonne est pas mal, de la street-food à foison, des petites boutiques de souvenir… On enchaine avec un grand marché sur plusieurs km2 où, attention, une partie entière du marché est consacré au porc ! C’est la première fois que je vois ça en Asie ! J’en profite pour vous dire que les coréens raffolent de porc ! Alors si vous êtes végétarien, juif, musulman ou que vous n’aimez pas ça tout simplement soyez prudent, il y en a presque
partout !

Miam.

On finit la journée au Jalgachi market, un marché de poisson, le deuxième plus grand d’Asie (Je ne suis pas sûr de sa position exacte mais il était dans le top 3). Un petit tour dans une salle d’arcade histoire de s’échauffer pour le Japon et on rentre dans notre palace : demain on change de pays ! Le lendemain, on se rendra à l’aéroport pour notre vol pour Fukuoka. Je ne me souviens plus du prix ni même de la durée mais vous pourrez trouver facilement ces informations grâce à Google en moins d’une minute.
Le but de ce blog est de faire quelque chose de diffèrent de ce que l’on trouve déjà sur les blogs voyage et plus de vous faire partager un ressenti, une atmosphère et vous donner envie d’aller dans ces endroits.

Busan est clairement une ville avec de bons atouts, un coté développé et un autre plus anarchique qui m’a rappelé Hong-Kong à certains moments, si vous passez par la Corée du sud, ou même le Japon vous pouvez facilement vous y rendre en avion ou en bateau

Notre prochaine étape était justement le Japon et plus particulièrement le Kyushu, une région au sud de l’archipel principal. Rendez vous donc dans le prochain article pour un guide détaillé de cette belle région.