Corée du sud partie 1: Séoul, la ville des chaussettes colorées et des coques pour derniers smartphones.

Corée du sud partie 1: Séoul, la ville des chaussettes colorées et des coques pour derniers smartphones.

mars 9, 2019 3 Par Mcflyvoyage

On s’était promis de faire du Japon notre premier voyage et d’y aller le plus vite possible après notre mariage, résultat : les billets étaient réservés 2 jours après être passé devant monsieur le maire. Mais petit changement de programme, pourquoi ne pas passer par la Corée du sud ? Aucun de nous n’y était jamais allé et personnellement je l’avais envisagé il y quelques années mais ça ne s’était pas fait. On atterrira donc à Séoul au lieu de Tokyo !

On avait souvent entendu parlé de la Corée comme le pays qui ressemblait le plus au Japon, et c’est plutôt vrai. Dès notre arrivée la propreté et le calme de la gare de l’aéroport le confirme. Direction donc notre Airbnb pour 3 nuits à Séoul. Il est localisé à HongDae, quartier connu pour sa jeunesse et son activité nocturne (Nous ne sommes pas des fêtards pour autant). La première journée sera assez calme, le vol et la longue escale à Abu Dhabi nous ont fatigués.

3h30 du matin à Séoul, 10h30 à Paris. Bien qu’on soit en Corée, nos corps eux sont encore à Paris, on ouvre donc les yeux en pleine nuit. Malgré plusieurs tentatives, impossible de se rendormir. Je décide de sortir jusqu’au 7/11 (ouvert 24/24) faire un tour et à ma grande surprise alors qu’il est 5h du matin, un groupe de jeunes coréens est posé et chante au micro de la K-pop, assez cliché mais surréaliste.

Bref on commence à s’ennuyer et la j’ai une fulgurance : Pourquoi ne pas aller a un endroit touristique ou justement les touristes ne seront pas vu l’heure matinale ? Ce qui se traduit par « Habille toi on va faire une randonnée ». On part donc à 6h pour le mont Bukhansan situé à l’extérieur de Séoul, à quelques dizaines de minutes en bus.

Les rues désertes à 6h du matin

Sur la route on peut partiellement apercevoir des bouts de montagne. Après être aller trop loin en bus et être revenu sur nos pas, on commence l’ascension. (Petite précision, il n’y a pas de droits d’entrée). Entre 2 et 3 heures de grimpe nous attendent. Le cadre est magnifique, en pleine nature, on croise rarement d’autres personnes et l’automne qui venait d’arriver ajoutait une touche orangée aux arbres. Malheureusement je finirai la montée seul, madame n’est pas une habituée de ce genre d’effort et c’est seulement le premier jour de voyage, inutile donc de forcer. Elle a bien fait, la fin de la montée est assez raide mais ça en valait la peine, le sommet est incroyable avec une vue sur tout Séoul et de l’autre coté sur le massif montagneux



Après un tel effort, premier but en rentrant en ville : MANGER ! On trouve un centre commercial ou l’on se requinque puis ou l’on flâne un peu. La Corée du sud étant très réputée pour ses cosmétiques il y a plein de stands où l’on trouve des masques, lotions et autres produits. Et vu le prix dérisoire, madame ne va pas hésiter à se faire plaisir ! Encore un petit tour en ville et retourne à notre appartement se reposer un peu puis on ressort se promener dans la walking street d’HongDea qui est assez agréable on trouve un peu de tout. Ce soir ça sera bœuf Wagyu au barbecue (que l’on fait cuire nous même). On est tombé par chance sur ce restaurant halal à seulement 5 minutes de notre Airbnb. L’adresse ici! (Après de longue recherche je n’ai malheureusement pas réussi à retrouver l’adresse, il est très facile a trouver, vous descendez la rue HongDae, traverser il est derrière le kiosque d’informations pour touriste sur la gauche, bonne chance!)

Le lendemain ça sera une journée un peu plus culturelle avec les visites de Namsangol Hanok Village et Sungnyemun gate. Namsangol Hanok Village est un village (comme son nom l’indique) mais pas d’époque. Crée en 1998 il rassemble différents aspects de la culture coréenne et les met en avant. Même si vous ne comptez pas faire les activités, la balade est agréable et vaut le détour.


Namsangol Hanok Village par @rekyv

Ensuite on passe par la Sungnyemun Gate. Pas grand chose a voir étant donné qu’il n’y a qu’une énorme porte, mais ça vaut quand même le coup d’y passer pour admirer le contraste avec les grandes tours modernes juste derrière. De plus c’est juste a coté de Myeondong street !

Il faut qu’on parle un petit peu de cette rue qui est un incontournable seoulite ! Les restaurants et les boutiques de souvenirs et de produits en tout genre qui nous font d’autant plus aimer l’univers Coréen (et qui vous fera souvent sortir votre porte-monnaie).

Par @rekyv

Après une pause déjeuner chez Yoogane, restaurant de riz frit et de fromage fondu sur plaque chauffante, une petite balade dans ces rues animées et on arrive par hasard sur le toit d’un bâtiment accessible à tous. C’est le bâtiment de l’Unesco et le nom du restaurant en haut est « Café Baerongnamu » (pour ceux qui voudrait prendre un peu de hauteur)

On finira la journée sur les hauteurs de la ville dans le quartier d’Itaewon on l’on va pour sa grande mosquée. On y prie la prière du Maghreb et en profitons pour admirer un magnifique coucher de soleil sur toute la ville. On mange un bulgogi (un plat à base de bœuf émincé) dans le quartier, qui d’ailleurs est pas mal pour celles et ceux qui mangent halal, et on retourne au Airbnb ! Demain le voyage continue, on prend un train pour Busan (comme le film… Ou presque !)


Sunset depuis l’esplanade de la mosquée, accessible à tous

En conclusion Séoul est vraiment une belle découverte, similaire a Tokyo mais quand même assez différente. Même s’il est parfois compliqué de s’y retrouver une chose est sur, vous y mangerez plutôt bien et vous trouverez partout de quoi protéger vos smartphones et vos petits pieds !

Parlons brièvement budget. Les prix y sont raisonnables, le plus cher sera surement les billets d’avion, mais une fois sur place vous ne devriez pas vous ruiner. Pour le logement, on a opté pour un Airbnb, super bien situé pour 3 nuits à 120 euros. Pour les transports, n’hésitez pas à prendre une Tmoney Card, ça vous évitera de vous trimballer toutes les pièces et billets (1 euro = 1200 wons), de plus les prix ne sont pas excessifs. Sinon n’hésitez pas à vous promener à pied, la ville est assez plate. Enfin le plus important (ou presque) la nourriture. On mange bien mais attention, la facture peut vite monter!

La suite de la Corée du sud dans le prochain article sur Busan.