Une longue escale à Istanbul.

Une longue escale à Istanbul.

février 22, 2019 4 Par Mcflyvoyage

Lors de mon premier long voyage de 6 mois, j’avais choisi la Turquie et Istanbul comme point de départ. En partie a cause d’Assassin Creed, cette ville m’attirait beaucoup. Pour son coté historique et malgré ce que l’on peut entendre, son coté moderne et d’ouverture d’esprit.

Plus de 5 ans après, dans un contexte similaire, les raisons restent les mêmes et nous voici donc à Istanbul pour quelques jours.

istanbul

Se déplacer à Istanbul

Pour arriver jusqu’à Istanbul, plusieurs compagnies mais seulement 2 y vont directement : Pegasus Air et Turkish Airlines. La première est low cost, la deuxième reconnue mondialement. Faites selon votre budget mais pour quelques euros de plus autant choisir Turkish Airlines. Vous arriverez à Istanbul soit à l’aéroport Atatürk soit à Gokcen. Depuis Atatürk le centre ville est facilement atteignable en métro en une petite heure pour quelques Lira. Vraiment la solution la plus économique si vous n’êtes pas pressés. Pour utiliser les transports à Istanbul il est recommandé d’utiliser la « Istanbulkart ». Vous la payez 6 TL (que vous récupérez en la rendant) et la rechargez à votre guise. Le prix des transports est vraiment dérisoire, à titre de comparaison un aller simple en tramway équivaut à environ 50 cts d’euros. Vraiment n’hésitez pas la prendre, vous gagnerez du temps et de l’argent

 Sinon il y a des navettes mais aussi évidemment des « Taksi » à disposition.

Pour la petite anecdote il est possible de rejoindre le centre ville en stop. Difficile mais possible. Avec un ami lors d’une longue escale ici, nous avions décidé de le tenter et nous avons réussi et d’une sacrée manière ! 4 voitures différentes, 1 accident et au final c’est la police qui nous dépose gentiment à Sultanahmet

Une fois en centre ville les principaux lieux d’intérêts sont accessibles en tramway (T1) ou en bus, c’est relativement simple d’utilisation et les chauffeurs sont souvent prêt à aider les pauvres touristes perdus que nous sommes.

Préparez vous également à marcher, il est vachement agréable de se perdre dans les petites rues montantes et descendantes. L’Histoire a vraiment marquée cette ville de son empreinte et vous le ressentirez presque partout.

Dormir à Istanbul

La première fois ou je suis venu à Istanbul je logeais place Taksim dans une guesthouse, la deuxième fois en hôtel à Sultanahmet. J’ai préféré l’emplacement de la deuxième fois et je vais vous dire pourquoi. Bon déjà hôtel ou guesthouse peu importe, c’est juste que cette fois nous sommes en couple donc bon les dortoirs on va éviter. Donc oui j’ai préféré le quartier de Sultanahmet, plus calme et plus central. Les prix sont similaires et l’offre aussi. Istanbul est une ville touristique, il y a forcement des hôtels pour toutes les bourses. De manière général, les prix sont raisonnables. Pour 2, pour 3 nuits dans un hôtel propre à 5 minutes de la mosquée bleue on a payé 66 euros.

Que faire à Istanbul ?

Istanbul n’a absolument rien à envier à Rome en terme d’Histoire et cela se ressent clairement, la ville est littéralement un musée à ciel ouvert. Des mosquées et hammams datant de l’âge d’or de l’empire Ottoman sont parsemés un peu partout, la tour Galata trône fièrement du coté asiatique de la ville et des musées étant de véritable trésors historiques.

Le palais de Topkapi notamment, qui reste mon véritable coup de cœur bien que je ne sois pas un grand fan de musées, est incroyable. On peut clairement se projeter a l’époque de l’empire et sentir la puissance dont jouissait le calife. De plus il plaira forcement à tout musulman. En effet il possède entre autre des pièces uniques comme des épées de compagnons du Prophète, des objets ayant appartenu à des prophètes et surtout les sabres du Prophète lui même. Autant vous dire qu’en tant que musulman il serait vraiment difficile de rester insensible à ça.

istanbul

A coté de ça, Istanbul s’est modernisé. Loin de l’image de dictature islamique que l’on peut avoir a cause de nos chers médias, chacun est libre de se promener comme il veux, ce n’est pas une ville oppressante, on trouve de l’alcool dans les bars etc… Bref chacun fait ce qu’il veut.

On trouve donc pour ceux qui le veulent des endroits pour sortir notamment du coté de Besiktas et Taksim.

Manger à Istanbul

En parlant de Besiktas, ça me fait penser que je ne vous ai toujours pas parler de quelque chose de très important… LA BOUFFE ! Oui Besiktas car il y a une rue connue pour les fameux petits déjeuner turcs à base de fromages, concombres, tomates et autres fraicheurs matinales, le tout accompagné d’un bon thé. J’avais peur de l’attrape touriste mais la rue est vraiment mignonne et quasiment seulement fréquenté par des jeunes turcs un peu hipster.

Tout le monde vous le dira, on mange super bien à Istanbul. Des plats a base de viande, de pain, de fromage et de légumes, en général ça plait à la grande majorité. Pour les difficiles toutes les grandes enseignes de fast-food que l’on connaît sont présentes. Pour les grands fans de viande, n’oubliez pas que SaltBae vient de Turquie, 4 de ses restaurants sont a Istanbul, et les prix y sont plus raisonnables qu’a Dubaï ou New York, pensez y.

istanbul
Je peux presque sentir l’odeur à travers la photo…

En conclusion, Istanbul est vraiment la ville idéale si vous voulez un vrai dépaysement. Depuis Paris pour quelques jours ou en passage avant de partir ailleurs, la ville ne vous laissera pas indifférent. Si je n’ai quasiment mis aucune adresse de restaurants ou autre c’est parce qu’a ce niveau là, la ville est assez uniforme, même a 2 minutes de Sultanahamet vous allez trouver de super resto, ne pensez pas que parce que vous êtes a coté d’un monument et qu’il y a un rabatteur c’est un piège pour étranger. Après c’est sur que c’est mieux de se perdre dans les petites rues plutôt que de rentrer dans le premier resto, mais n’en faite pas une obsession. Malgré qu’ils soient plutôt froid au premier abord, les turcs sont en général assez aidant et vous laisseront rarement en galère.